Quelques plongées d’automne sur la côte méditerranéenne

Poulpe rouge à Points BlancsComme chaque année, nous avons profité des vacances scolaires de la Toussaint pour descendre dans le sud tremper nos palmes dans la Mer Méditerranée avec S., ma binôme préférée. Cette saison, plutôt que de nous poser à un endroit particulier et passer notre semaine à explorer les spots d’un même lieu, nous avons opté pour le “nomadisme subaquatique” et nous avons donc plongé avec plusieurs centres différents et exploré divers sites très différents les uns des autres. J’aime beaucoup plonger en Méditerranée à cette période l’année, en effet, il y a beaucoup moins de touristes sur la côte que pendant l’été , l’eau est encore chaude (du point de vue d’un Breton ), et la météo y est en général encore très favorable. Voici donc , comme à mon habitude, un rapide compte-rendu des quelques plongées que nous avons pu effectuer…

Lire la suite…Quelques plongées d’automne sur la côte méditerranéenne

À quoi peut ressembler une journée de formation Niveau 4 ?

Logo FFESSM Niveau 4La formation “Niveau 4 – Guide de Palanquée” jouit d’une réputation de formation exigeante, fatigante, voire “Commando”. À chaque fois qu’on me pose la question si il s’agit d’une formation difficile, j’essaie de la démystifier. Certes, c’est une formation qui nécessite un investissement personnel supérieur aux autres formations, mais elle ne présente pas de difficulté intrinsèque, le but étant de démontrer un niveau moyen à l’ensemble des épreuves. Comme je contribue cette année à la formation Guide de Palanquée du Codep 44, en appui de la Commission Technique Départementale, je me suis dit qu’il pouvait être intéressant de décrire le contenu d’une journée type, afin d’éclaircir les attendus, et de désacraliser cette formation. Comme j’ai pu participer à un regroupement très récemment, je vais raconter dans la suite de ce billet comme s’est déroulée la journée en question.

Lire la suite…À quoi peut ressembler une journée de formation Niveau 4 ?

Le recyclage des moniteurs, c’est utile ?

RecyclageLorsque j’ai obtenu mon diplôme de Moniteur Fédéral 1er Degré en Juin 2008, j’ai signé la “Charte du Moniteur Fédéral“. Cette charte définit les droits, devoirs, et engagements du moniteur avec les plongeurs qu’il est amené à former, avec ses pairs et avec les instances dirigeantes de la FFESSM. La charte stipule notamment que “Chaque moniteur fédéral FFESSM prend l’engagement moral […] d’actualiser ses connaissances pratiques, pédagogiques, environnementales, théoriques, conditions nécessaires au maintien et à la jouissance de son statut“. Cette phrase, assez générale, signifie bien évidemment que tout moniteur se doit de tenir à jour sa connaissance du Manuel de Formation Technique, mais aussi qu’il doit continuer à être capable de réaliser des démonstrations techniques (du type assistance, sauvetage, envoi du parachute… Mais comment un moniteur peut-il faire pour maintenir ses compétences à jour ? Je vais détailler dans la suite la pratique que nous avons déployée dans mon club et qui me parait profitable.

Lire la suite…Le recyclage des moniteurs, c’est utile ?

Trucs et astuces : Comment établir le contact avec les céphalopodes ?

CéphalopodeParmi tous les animaux que l’on peut avoir l’occasion d’observer de près pendant une immersion, Il y a un groupe que j’affectionne particulièrement, celui des céphalopodes. En effet, ces animaux font partie des rares espèces avec qui une réelle interaction peut se mettre en place avec le ou la plongeuse qui a la chance de pouvoir en contempler. L’intelligence de ces animaux est réellement bluffante (vous avez certainement déjà pu voir sur YouTube cette vidéo où l’on voit un poulpe ouvrir un bocal), ce sont des animaux sociaux, qui sont empreints de curiosité et qui n’hésite pas à venir “au contact”. Néanmoins, ils restent craintifs. Dans cet article, je vais tenter de partager avec vous quelques trucs que j’ai pu glaner au cours de mes immersions et qui m’ont parfois permis d’avoir des échanges très émouvants voire impressionnants avec ces animaux.

Lire la suite…Trucs et astuces : Comment établir le contact avec les céphalopodes ?

Rapa Nui : Moaïs, coraux et visibilité

Moaïs de Rapa NuiComme chaque année, avec S. ma binôme préférée, nous avons choisi une destination éloignée pour nos vacances d’été. En effet, nous nous sommes déplacés au Chili pour près d’un mois. Nous en avons aussi profité pour réaliser un rêve de gamin (en ce qui me concerne), puisque nous avons profité de ce voyage pour passer une semaine sur l’Île de Pâques, de son nom polynésien, Rapa Nui. La découverte de ce confetti posé au milieu de l’Océan Pacifique a été un grand moment de nos vacances, tant les fameuses statues sont un ravissement de chaque instant, et apportent un questionnement sur les orientations que peut prendre une société… Le mystère qu’elles portent quant à leur signification exacte, la façon dont elles ont été transportées d’un bout à l’autre de l’île, porte aussi un certain romantisme. Au-delà de ces statues, nous en avons aussi profité pour découvrir les fonds autour du petit village de Hanga Roa, seul village de l’île. Voici don un petit compte-rendu, qui je l’espère vous donnera l’envie d’aller découvrir cet endroit magnifique, malgré la distance et la durée de transport (18 heures de vol depuis la métropole).

Lire la suite…Rapa Nui : Moaïs, coraux et visibilité

Comment bien faire le check des blocs ?

RobinetDernièrement, une publication sur Facebook a attiré mon attention. Il s’agissait d’un partage d’un article dans le groupe “La plongée et ses accidents. Comment y remédier ?” qui citait un article sur le site Divemonkey, qui s’intitulait “Le 1/4 de tour qui tue“. Cet article a amené un débat (pas toujours très poli), a été partagé près de 100 fois et a amené près de 80 commentaires en 48 heures. Je n’ai pas voulu intervenir dans ces échanges, car le souvenir d’une mésaventure arrivée à un de mes binômes de plongée m’a fait profondément évoluer sur cette histoire du quart de tour. Pour faire un retour d’expérience, en toute transparence, je vais vous conter ici les faits aux quels nous avons été confrontés pour ensuite donner mon analyse et quelques recommandations qui me paraissent de bon sens. Les faits se sont déroulées lors de vacances sur l’Île de Gozo, en Avril 2011, il y a maintenant quelques années.  Nous étions partis en groupe d’amis pour effectuer une semaine de plongée en autonomie totale. La plupart des plongeurs du groupe étaient tous au minimum Niveau 3 (hormis ma fille cadette qui, bien que mineure, avait son niveau 2).

Lire la suite…Comment bien faire le check des blocs ?

Et de 10 000 !

SlideshareDepuis plusieurs années, j’ai publié sur la plateforme Slideshare tout un ensemble de supports de cours théoriques dédié aux formations sur les différents brevets et qualifications de plongeur délivrés par la FFESSM. Un de ces supports vient de passer la barre des 10 000 consultations, il s’agit du support de cours sur la réglementation, orienté vers les stagiaires préparant le Brevet de Plongeur Niveau 2 FFESSM. Au delà du plaisir que peut m’apporter la popularité de ces supports, je vais revenir dans ce cours billet sur quelques éléments statistiques.

Lire la suite…Et de 10 000 !

Camaret : Des Explos avec le Club Léo !

Petit déjeuner du samedi :36 Repas du samedi midi :34Chaque année, à l’occasion du pont de l’Ascension, mon club profite de ce week-end prolongé pour organiser une sortie plutôt orientée vers les plongeurs débutants et les nouveaux autonomes.La philosophie de cette sortie est d’assurer un auto-encadrement des plongeurs PE20 (ou Niveau 1 pour parler brevet plutôt qu’aptitudes ), et de “lâcher dans le grand bleu” les plongeurs PA20, tout en permettant aux plongeurs confirmés de réaliser de belles explorations. Pour cette saison, l’équipe de nos plongeurs a posé ses sacs de plongée au bout du monde, près de la terre de mes ancêtres, à savoir à Camaret sur Mer, pour profiter des beautés de la pointe de la Bretagne grâce  au Club Léo Lagrange.

Lire la suite…Camaret : Des Explos avec le Club Léo !

Trucs et astuces : Comment bien se comporter lors d’une rencontre avec un squale

Grand requin blancDepuis que j’anime ce modeste blog, je tente de raconter mes voyages, d’apporter des retours d’expérience (bons ou mauvais) et de donner des conseils, des trucs et des astuces. Je fais partie de ces individus impressionnés par les grosses bestioles avec de grands ailerons, à savoir les requins. Ces animaux présentent une telle adaptation à leur milieu, ont un tel comportement de super prédateur qu’ils me fascinent totalement. À mon sens, j’ai eu de trop rares occasions de pouvoir en observer. Mis à part les squales bretons (nos très sympathiques grandes roussettes), je n’ai pu en observer que lors de voyages à l’étranger : un requin soyeux en balade au large de Shark Reef, un banc de requins marteau lors d’une croisière BDE, les requins indonésiens dans le parc de Komodo (et plus spécialement sur le site de Castle rock), “mon premier” requin baleine à Elphinstone… Quand j’échange dans mon entourage, je rencontre beaucoup de personnes craintives, voire terrorisées à l’idée de se retrouver “nez à museau” avec un requin ! L’idée de ce billet m’est donc venue de compiler et de restituer quels sont les bons comportements à adopter quand on rencontre un squale.

Lire la suite…Trucs et astuces : Comment bien se comporter lors d’une rencontre avec un squale

St John’s Reef ? On kiffe !

Requin baleinePour les vacances de Pâques, avec S., ma binôme préférée, nous avons décidé de retourner une nouvelle fois en Mer Rouge. Cette magnifique mer est en effet quasiment à nos portes, il existe une grande offre de séjours, que ce soit en hôtel/centre de plongée ou en croisière. Pour notre part, nous préférons sans conteste le principe de la croisière : les journées sont complètement organisées autour de la plongée. On plonge plusieurs fois par jour, on pense plongée, on parle plongée, on rêve plongée, et le dépaysement est total. Quand on ajoute à cela la possibilité de rejoindre des sites moins fréquentés que sur ceux accessibles depuis la côte, et que les croisiéristes s’arrangent toujours pour faire plonger le bord en décalage, le choix est vite fait !
Pour ce séjour, nous avons choisi de partir avec Dune, et de faire la croisière sud pour être au plus près de la frontière Soudano-Égyptienne. Comme à mon habitude ce petit billet n’aura pour but que de décrire la croisière, les plongées effectuées, et de vous donner envie d’y aller… Car il faut aller plonger en Égypte, c’est aussi une des conditions de stabilité de ce magnifique pays !

Lire la suite…St John’s Reef ? On kiffe !

08b05efc575fc5a2f772be3746a5e1aaZZZZZZZZZZZZZ
%d blogueurs aiment cette page :