L’utilité du troisième détendeur

Scubapro Air 2Derrière ce titre un peu absurde, je souhaite vous parler d’un élément de mon équipement qui m’a rendu service au moins une fois, et que je ne suis pas prêt d’abandonner ! En France, les plongeuses et plongeurs au moins titulaires du diplôme de Guide de Palanquée doivent disposer de deux détendeurs complets : 2 premiers étages et deux deuxièmes étages, avec les deuxièmes étages répartis sur les premiers étages. Il existe pourtant un système très intéressant et sécurisant utiles pour les guides et les moniteurs, je veux parler du système « Scubapro Air 2 » et/ou « Aqualung Air Source 3« . L’objet de ce billet est donc présenter cet « accessoire », d’en donner les avantages et inconvénients, et enfin de partager ma vision à ce sujet.

Lire la suite…L’utilité du troisième détendeur

Vous êtes chaussons ou botillons ?

Chaussons de plongéeSi il y a bien un accessoire dans notre équipement de plongée dont on ne parle jamais ou presque, c’est bien les celui qu’on met à nos pieds pour nous protéger ! Je veux parler ici des chaussons et des bottillons de plongée. L’objet de ce billet est donc bien de faire le point sur ce qui existe, porter quelques points d’attention sur des détails qui ont leur importance, rappeler comment les entretenir au mieux,  vous apporter quelques critères de choix, et peut-être vous faire changer de matériel, qui sait ! Comme à mon habitude, je n’ai pas la prétention d’écrire le post définitif sur le chausson de plongée, il ne s’agit ici que de partager ma vision, mon opinion et mon retour d’expérience. Tout cela peut facilement être enrichi de vos propres expériences.

Lire la suite…Vous êtes chaussons ou botillons ?

Quelques critères pour choisir un ordinateur de plongée

Je vois souvent la question du choix d’un ordinateur revenir sur les réseaux sociaux, aussi bien que dans mon club de plongée. A chaque fois, la question est formulée sensiblement de la même manière : « Je vais passer mon N? (mettez-y N1, N2, N3 et même N4), à ton avis, quel ordinateur dois-je choisir ? ». Comme la plupart des plongeurs, je suis pris par le premier réflexe qui est de répondre « le même que le mien » ou « celui que j’ai » (et pour cause, si j’ai acheté le modèle « Trucmuche 2000 GTs », c’est que c’est à coup sûr le meilleur ! ), mais ce n’est pas la bonne façon d’aider un plongeur ou une plongeuse en plein questionnement sur cet investissement, d’autant plus que l’offre du marché, est pléthorique, aussi bien du côté des montres, que des ordinateurs de poignet ou des ordinateurs en console, sans compter les ordinateurs « Tek »… Le but principal de ce billet est donc d’apporter une aide aux plongeurs qui se posent ce type de question. Je vais tenter de ne pas avoir d’avis péremptoire et je vais dresser une liste (non exhaustive) de critères à prendre en compte pour aider dans ce choix cornélien.

Lire la suite…Quelques critères pour choisir un ordinateur de plongée

Vous êtes ceinture ou poches à plomb ?

Ceinture de plombÀ l’époque où j’ai démarré la « plongée en scaphandre autonome » (il y a « quelques » semaines ), il n’ y avait pas d’autre solution pour se lester que de se procurer une ceinture de lest, et de la garnir généreusement de plombs de 1 kg (qu’on coulait souvent soi-même !). La règle qu’on employait pour déterminer le nombre d’éléments sur la ceinture était simple et arithmétique : on mettait 1 kg de plomb pour 10 kg de poids ! ainsi si on pesait 70 kg, on plaçait 7 plombs de 1 kg sur la ceinture ! Les choses ont bien changé (fort heureusement), l’idée de ce billet est donc de faire le point sur les systèmes de lestage à notre disposition aujourd’hui, et de vous faire partager ma vision (qui peut bien sûr être contestée, je ne prétends pas détenir la vérité absolue !).

Lire la suite…Vous êtes ceinture ou poches à plomb ?

Comment ne plus courir après mes palmes ?

Lorsque nous partons pratiquer notre activité favorite, nous stockons en général plus ou moins bien notre matériel sur le bateau. Certains d’entre eux sont bien conçus et spacieux, de ce fait ils permettent facilement d’isoler ses palmes près de son scaphandre personnel, ou bien de les accrocher sur un rack les unes à côté des autres sur le pont de mise à l’eau (comme sur les navires de croisière en Mer Rouge par exemple). Par contre, quand on plonge depuis un semi-rigide, il est très courant que les palmes se retrouvent empilées les unes sur les autres devant la console, et cela peut être la cause d’un mélange qui peut amener stress et énervement lors de la mise à l’eau. L’idée de ce billet est donc de vous donner quelques idées pour éviter d’avoir « à courir » après vos palmes avant ou après la plongée (en plus c’est assez difficile sur un semi-rigide ! ).

Lire la suite…Comment ne plus courir après mes palmes ?

Ma combinaison étanche et la formation qui va avec !

Dans un article récent, je donnais quelques pistes pour aider au choix d’une combinaison de plongée, j’annonçais d’ailleurs dans cet article que je sautais le pas et que je me lançais dans l’investissement d’une combinaison étanche. J’ai réalisé mon achat, et j’ai pu profiter du salon de la plongée pour comparer divers modèles. J’avais restreint mon choix sur quatre modèles. Dans ce billet, je vais présenter les modèles que j’avais « short-listés », ainsi que le modèle qui a emporté ma décision, avec les critères que j’ai retenu. Dans la deuxième partie, je vais présenter la formation à l’utilisation d’une combinaison étanche que je vais suivre au sein du club dont je suis adhérent, le GEASM. Le contenu de cette formation a été mis au point par mon ami C. (que je remercie au passage pour le partage) et qu’il a gentiment accepté de me dispenser. On peut aussi trouver des cursus en ligne tel celui proposé par Patrick Poincelet au sein de la CTR Ile de France, en effet les supports présentant ce type de qualification ne manquent pas sur le sujet …

Lire la suite…Ma combinaison étanche et la formation qui va avec !

Comment choisir et fixer son couteau de plongée ?

couteau EspadonLe poignard de plongée est un accessoire inséparable du plongeur dans l’imaginaire collectif, c’est en quelque sorte une image d’Épinal. Ainsi, on représente toujours le plongeur avec son couteau accroché au mollet, ce dernier servant aussi de support au tuba du plongeur ! Cette image, bien que ne correspondant plus trop à la réalité (à part chez quelques « anciens » plongeurs, est toujours très fortement ancrée et est en quelque sorte un archétype ! En allant dans vos magasins préférés, ou en furetant sur la toile, on peut facilement se rendre compte que l’offre du marché est très très imposante : on a que l’embarras du choix. Je me retrouve donc souvent confronté à mes stagiaires qui me posent la question classique : « qu’est ce que tu me conseillerais comme couteau ? » (Cette question est en fait assez générique, il suffit de remplacer couteau par gilet stabilisateur, combinaison, détendeur, ordinateur, … le tout est juste fonction du contexte !)… L’idée de ce petit billet est donc de rappeler brièvement pourquoi les plongeurs et plongeuses « s’embarrassent » avec cet accessoire, et de proposer quelques critères de choix pour vous aider à déterminer quel est le couteau de plongée qui vous conviendra…

Lire la suite…Comment choisir et fixer son couteau de plongée ?

Comment bien choisir sa combinaison de plongée ?

Choix Combinaision PlongéeQue l’on soit plongeur aguerri ou plongeur débutant, le choix d’une combinaison de plongée est toujours un choix cornélien ! L’offre sur le marché est tellement développée aujourd’hui qu’il devient presque difficile de faire son choix ! Comme je suis moi-même actuellement en réflexion pour investir dans une combinaison étanche, j’ai eu l’idée de ce billet afin de tenter de faire le tour des critères à prendre en compte pour être sûr de soi quand on effectue ce type d’investissement. Je vais évacuer volontairement la question du budget car c’est bien l’élément directeur du choix, les autres aspects n’étant que secondaires par rapport à celui-là : il ne sert à rien de « lorgner » sur une combinaison à 600 € si on a que 300 € à y consacrer ! Vous trouverez donc dans la suite quelques éléments que je considère importants pour vous aider dans le choix d’une combinaison. Les articles sur net ne manquent pas sur le sujet, vous pourrez donc habilement croiser les informations.

Lire la suite…Comment bien choisir sa combinaison de plongée ?

Trucs et astuces : La « plaie » de la buée dans le masque…

Buée dans le masqueL’été dernier, lors de nos vacances chiliennes qui nous ont permis de découvrir Rapa Nui, aussi appelée l’Île de Pâques, nous avons été victimes à Santiago du Chili de pickpockets très ingénieux qui nous ont délesté d’un sac à dos contenant pas mal d’affaires de plongée (ordinateurs, caméra,  et masques de plongée entre autres)… Cette mésaventure regrettable (mais qui n’enlève rien  à la beauté du Chili, cela aurait pu nous arriver partout ailleurs) nous a conduits S. et moi à devoir réinvestir dans des masques neufs pour pouvoir pratiquer notre activité préférée. Qui dit masque neuf, dit buée dans le masque… Et bien que nous soyons tous deux des plongeurs avertis (je préfère utiliser ce terme plutôt qu’aguerris), S. a « subi » une plongée entière avec de la buée à l’intérieur de son masque, et ce, en dépit des multiples trucs et astuces que nous connaissons et mettons en œuvre depuis plusieurs années. L’idée de ce billet m’est donc naturellement venue, afin de tenter d’apporter une explication à ce phénomène, et de recenser les différentes techniques qui permettent d’y remédier…

Lire la suite…Trucs et astuces : La « plaie » de la buée dans le masque…

Trucs et astuces : Quelques méthodes de « mouillage » intéressantes

Bouée de mouillageA chaque sortie plongée en club ou entre plongeurs autonomes, on se pose la question du spot de plongée, et malheureusement, on ne se pose pas préalablement la question de savoir quelle sera la méthode de mouillage qui sera utilisée pour garantir la sécurité des palanquées, à savoir, une mise à l’eau aisée, une descente et une remontée en sécurité, ainsi que divers autres éléments relatifs au confort des plongeurs (blocs au pendeur, barre de palier, …). De nombreuses fois, moi y compris, la prise de mouillage s’est faite sans anticipation préalable, ce qui peut ne poser de problème en soi, mais qui peut être préjudiciable en cas d’incident ou d’accident de plongée. Qui n’a jamais eu un mouillage qui chasse du fait de plongeurs et plongeuses qui descendent le long en se déhalant en tirant de tout leur poids et provoquant le dérapage de l’ancre sur le fond ? Pour remédier à cela, je me suis dit qu’il pourrait être intéressant de mettre noir sur blanc quelques bonnes pratiques. L’objectif de ce billet est donc de tenter de faire le tour de quelques techniques de mouillage pour vous permettre de vous garantir de plonger l’esprit serein !

Lire la suite…Trucs et astuces : Quelques méthodes de « mouillage » intéressantes

sed neque. velit, venenatis, fringilla ut sit libero pulvinar vel, elit. elementum
%d blogueurs aiment cette page :