Trucs et astuces : La “plaie” de la buée dans le masque…

Buée dans le masqueL’été dernier, lors de nos vacances chiliennes qui nous ont permis de découvrir Rapa Nui, aussi appelée l’Île de Pâques, nous avons été victimes à Santiago du Chili de pickpockets très ingénieux qui nous ont délesté d’un sac à dos contenant pas mal d’affaires de plongée (ordinateurs, caméra,  et masques de plongée entre autres)… Cette mésaventure regrettable (mais qui n’enlève rien  à la beauté du Chili, cela aurait pu nous arriver partout ailleurs) nous a conduits S. et moi à devoir réinvestir dans des masques neufs pour pouvoir pratiquer notre activité préférée. Qui dit masque neuf, dit buée dans le masque… Et bien que nous soyons tous deux des plongeurs avertis (je préfère utiliser ce terme plutôt qu’aguerris), S. a “subi” une plongée entière avec de la buée à l’intérieur de son masque, et ce, en dépit des multiples trucs et astuces que nous connaissons et mettons en œuvre depuis plusieurs années. L’idée de ce billet m’est donc naturellement venue, afin de tenter d’apporter une explication à ce phénomène, et de recenser les différentes techniques qui permettent d’y remédier…

Lire la suite…Trucs et astuces : La “plaie” de la buée dans le masque…

Trucs et astuces : Comment établir le contact avec les céphalopodes ?

CéphalopodeParmi tous les animaux que l’on peut avoir l’occasion d’observer de près pendant une immersion, Il y a un groupe que j’affectionne particulièrement, celui des céphalopodes. En effet, ces animaux font partie des rares espèces avec qui une réelle interaction peut se mettre en place avec le ou la plongeuse qui a la chance de pouvoir en contempler. L’intelligence de ces animaux est réellement bluffante (vous avez certainement déjà pu voir sur YouTube cette vidéo où l’on voit un poulpe ouvrir un bocal), ce sont des animaux sociaux, qui sont empreints de curiosité et qui n’hésite pas à venir “au contact”. Néanmoins, ils restent craintifs. Dans cet article, je vais tenter de partager avec vous quelques trucs que j’ai pu glaner au cours de mes immersions et qui m’ont parfois permis d’avoir des échanges très émouvants voire impressionnants avec ces animaux.

Lire la suite…Trucs et astuces : Comment établir le contact avec les céphalopodes ?

Comment bien faire le check des blocs ?

RobinetDernièrement, une publication sur Facebook a attiré mon attention. Il s’agissait d’un partage d’un article dans le groupe “La plongée et ses accidents. Comment y remédier ?” qui citait un article sur le site Divemonkey, qui s’intitulait “Le 1/4 de tour qui tue“. Cet article a amené un débat (pas toujours très poli), a été partagé près de 100 fois et a amené près de 80 commentaires en 48 heures. Je n’ai pas voulu intervenir dans ces échanges, car le souvenir d’une mésaventure arrivée à un de mes binômes de plongée m’a fait profondément évoluer sur cette histoire du quart de tour. Pour faire un retour d’expérience, en toute transparence, je vais vous conter ici les faits aux quels nous avons été confrontés pour ensuite donner mon analyse et quelques recommandations qui me paraissent de bon sens. Les faits se sont déroulées lors de vacances sur l’Île de Gozo, en Avril 2011, il y a maintenant quelques années.  Nous étions partis en groupe d’amis pour effectuer une semaine de plongée en autonomie totale. La plupart des plongeurs du groupe étaient tous au minimum Niveau 3 (hormis ma fille cadette qui, bien que mineure, avait son niveau 2).

Lire la suite…Comment bien faire le check des blocs ?

Trucs et astuces : Quelques méthodes de “mouillage” intéressantes

Bouée de mouillageA chaque sortie plongée en club ou entre plongeurs autonomes, on se pose la question du spot de plongée, et malheureusement, on ne se pose pas préalablement la question de savoir quelle sera la méthode de mouillage qui sera utilisée pour garantir la sécurité des palanquées, à savoir, une mise à l’eau aisée, une descente et une remontée en sécurité, ainsi que divers autres éléments relatifs au confort des plongeurs (blocs au pendeur, barre de palier, …). De nombreuses fois, moi y compris, la prise de mouillage s’est faite sans anticipation préalable, ce qui peut ne poser de problème en soi, mais qui peut être préjudiciable en cas d’incident ou d’accident de plongée. Qui n’a jamais eu un mouillage qui chasse du fait de plongeurs et plongeuses qui descendent le long en se déhalant en tirant de tout leur poids et provoquant le dérapage de l’ancre sur le fond ? Pour remédier à cela, je me suis dit qu’il pourrait être intéressant de mettre noir sur blanc quelques bonnes pratiques. L’objectif de ce billet est donc de tenter de faire le tour de quelques techniques de mouillage pour vous permettre de vous garantir de plonger l’esprit serein !

Lire la suite…Trucs et astuces : Quelques méthodes de “mouillage” intéressantes

Trucs et Astuces : La boite “SOS Phiphi”

sosUn des éléments de mon équipement que j’emmène toujours avec moi lorsque je pars plonger en autonomie ou en encadrement, c’est une petite boite dans laquelle on trouve un joyeux bric-à brac. Je l’appelle la boite “SOS Phiphi”. Cette boite m’a permis plusieurs fois de “sauver” des plongées, aussi bien pour moi, que pour des plongeurs que j’encadrais, voire des plongeurs d’autres palanquées.  Qui n’a jamais été confronté à la sangle du masque qui se casse trois minutes avant la mise à l’eau ? Je trouve cette boite tellement indispensable, que j’ai inscrit son contenu dans le cursus de formation des plongeurs Niveau 3. Voici donc ce qu’elle renferme ! La liste qui est présentée ci-dessous n’est qu’une suggestion de ce que je peux trouver utile, il est bien entendu possible de la modifier et de l’enrichir.

Lire la suite…Trucs et Astuces : La boite “SOS Phiphi”

Quelques bons gestes en vrac pour surmonter quelques aléas

Mal de MerLorsque nous pratiquons notre activité favorite, il peut arriver que nous subissions quelques petites blessures (coupures, saignements de nez, douleur dans les oreilles ou dans les sinus, …) ou quelques désagréments (mal de mer, déshydratation, envie d’uriner). Le plus simple est toujours bien entendu de prévenir le Directeur de Plongée qui, au pire, vous apportera les bons conseils (sans aucun jugement de sa part, il n’y a donc aucune honte à lui en parler) et au mieux, se saisira de sa boite  à “bobologie” pour vous administrer le traitement adapté afin de vous soulager. L’objet de ce billet est de faire en quelque sorte le tour des petites blessures et des petits désagréments pour rappeler et expliquer les premiers bons gestes à pratiquer et les bonnes démarches à adopter, aussi bien du point de vue de la prévention, que de la conduite à tenir. L’idée n’est pas non plus de remplacer le diagnostic d’un médecin (loin de moi l’idée de l’exercice illégal de la médecine !) mais bien de rappeler quelques trucs de bon sens.

Lire la suite…Quelques bons gestes en vrac pour surmonter quelques aléas

Comment moins consommer en immersion ?

Plongeur ZenUn article publié par une école américaine bien connue a attiré mon attention. Il s’agit d’un billet qui traite de la façon d’améliorer sa consommation d’air en immersion. Il y a des choses intéressantes dans cet article, mais je n’y ai pas trouvé les points que je considère comme fondamentaux pour mieux et surtout moins consommer de gaz alors qu’on est en immersion. Je vais donc reprendre dans cet article ces points et détailler ceux que je trouve encore plus importants pour améliorer sa consommation de gaz.

Lire la suite…Comment moins consommer en immersion ?

Pourquoi il ne faut jamais redescendre seul pour remonter l’ancre…

La PerleLorsqu’on rejoint le monde de l’encadrement (en passant le diplôme de Guide de Palanquée), on a tôt ou tard la charge de retourner gonfler le parachute de relevage pour aider à remonter l’ancre du bateau. Tous les plongeurs et plongeuses que je connais (y compris moi-même) ont toutes et tous été fiers de la confiance que leur accorde le Directeur de Plongée quand il dit : “X, tu pourras redescendre gonfler le parachute si il te reste suffisamment de gaz ?”. Le regard croise alors celui du DP et un hochement de tête signifie oui, j’y vais… Pourtant redescendre seul même sur un fond de 10 à 15 mètres est totalement accidentogène et en contradiction totale avec tout l’enseignement qui nous a été délivré et que nous, moniteurs, continuons à transmettre à nos apprenants en rappelant la règle d’or “Seul, jamais tu ne plongeras”. J’ai moi-même pratiqué cet exercice en solo plusieurs fois (et je suis forcé de reconnaître le plaisir intense provoqué par la descente en solo et l’impression de disposer de l’océan pour soi tout seul) , mais j’ai décidé de ne plus jamais redescendre seul pour remonter l’ancre. Pour éclairer cette décision, je vais vous raconter dans ce petit billet ce qui m’est arrivé lors d’une plongée ou j’ai dû redescendre à la demande du Directeur de Plongée.

Lire la suite…Pourquoi il ne faut jamais redescendre seul pour remonter l’ancre…

Pourquoi faut-il toujours se parler avant de plonger ?

Plongeurs sur épaveComme je l’ai évoqué dans mon billet précédent, il m’est arrivé une mésaventure, à savoir une perte de palanquée, lors de mes dernières vacances plongées. Je m’en vais vous la relater. L’objet ici n’est pas de me justifier, ni d’accuser, encore moins de stigmatiser les plongeurs CMAS 3*, mais bien de sensibiliser les plongeuses et les plongeurs aux actions préalables à mettre en place pour minimiser ce risque, et si le fait est avéré, d’adopter la bonne attitude (ce que je n’ai pas fait). Les faits racontés ci-dessous n’ont qu’une valeur de témoignage. Ainsi donc, en ce lundi 8 février 2016, le soleil vient de se lever, et il nous promet une belle journée d’hiver ensoleillée ! Les conditions paraissent idéales pour plonger : il y a peu de vent (10 nœuds de nord-nord-est), la température annoncée est de 22 °C, et l’océan annonce fièrement une température de 20 °C ! Il nous tarde, à S., ma binôme préférée, et moi de chausser nos palmes pour aller nous immerger dans la clarté des eaux canariennes en ce matin d’hiver !

[EDIT] : J’ai modifié le titre ce billet suite au commentaire constructif de Didier et aux nombreuses charges dont j’ai fait l’objet. Le titre précédent était maladroit et ne reflétait pas ce que je voulais raconter.

Lire la suite…Pourquoi faut-il toujours se parler avant de plonger ?

Petit retour sur les différentes méthodes d’équilibrage

ValsalvaNos oreilles sont certainement les organes que nous sollicitons le plus quand nous pratiquons notre sport favori. Tout plongeur a été un jour ou l’autre à ce foutu problème : “mes oreilles ne passent pas, que faire ?”. Au-delà de rappeler les règles de sécurité élémentaires qui commandent de ne pas plonger si on est enrhumé et que l’on ne parvient pas à équilibrer ses oreilles, je vais tenter dans cet article de faire le tour de la question en rappelant sommairement l’anatomie de l’oreille, puis en listant les différentes techniques d’équilibrage (et quand les utiliser). Je ferai aussi un point particulier sur le vertige alterno-barique et les acouphènes, car ces incidents sont trop peu évoqués à mon sens dans les formations de plongée. Je terminerai le post par quelques petits conseils d’hygiène pour bien entretenir la santé de nos oreilles !

Lire la suite…Petit retour sur les différentes méthodes d’équilibrage

23c1bdbbe2e25f50a295c5831aef4064--------------------
%d blogueurs aiment cette page :