Comment ne plus courir après mes palmes ?

Lorsque nous partons pratiquer notre activité favorite, nous stockons en général plus ou moins bien notre matériel sur le bateau. Certains d’entre eux sont bien conçus et spacieux, de ce fait ils permettent facilement d’isoler ses palmes près de son scaphandre personnel, ou bien de les accrocher sur un rack les unes à côté des autres sur le pont de mise à l’eau (comme sur les navires de croisière en Mer Rouge par exemple). Par contre, quand on plonge depuis un semi-rigide, il est très courant que les palmes se retrouvent empilées les unes sur les autres devant la console, et cela peut être la cause d’un mélange qui peut amener stress et énervement lors de la mise à l’eau. L’idée de ce billet est donc de vous donner quelques idées pour éviter d’avoir « à courir » après vos palmes avant ou après la plongée (en plus c’est assez difficile sur un semi-rigide ! ).

Lire la suite…Comment ne plus courir après mes palmes ?

La croisière SuperMix, c’est Magix !

Longimane à DaedalusTous ceux et celles qui ont déjà goûté à la Mer Rouge le savent bien, cette mer agit comme un aimant pour tous les plongeurs qui y ont trempés leurs palmes. J’ai déjà effectué plusieurs croisières au départ d’Hurghada ou de Port Ghalib (je n’ai d’ailleurs pratiqué la Mer Rouge qu’avec cette formule), et je gardais un souvenir ému de la croisière nord que j’avais effectuée en 2011 avec S., ma binôme préférée, et mes deux filles A. et L., alors âgées de 19 et 16 ans. Après avoir effectué une « B.D.E. » (appelée aussi « Triangle d’or », car elle permet de plonger aux Îles Brothers, à Daedalus Reef et sur Elphinstone Reef), en 2013, et une « St John’s Reef » en 2017, j’ai voulu proposer à A. et L. de partager ces moments intenses de rencontre avec les grands pélagiques (et le grand frisson qui en découle) comme les marteaux de Daedalus et les longimanes d’Elphinstone… C’est donc en octobre 2018 que ce rêve éveillé s’est concrétisé. Comme à mon habitude, je vais faire un compte-rendu de cette croisière, et qui sait, cela vous donnera peut-être envie de plonger au Paradis !

Lire la suite…La croisière SuperMix, c’est Magix !

Un point sur les techniques d’immersion

Phoque et CanardJ’ai pu constater encore très récemment que nombre de stagiaires PA-20 ou Niveau 2 qui passent « entre mes mains » ne maîtrisent pas correctement les techniques d’immersion. Ces techniques, enseignées lors de la formation Niveau 1, sont au nombre de 2 : le phoque et le canard. L’idée de ce billet m’est donc venue pour rappeler en détail les fondamentaux de ces gestes et donner quelques éléments pour permettre aux plongeurs et plongeuses qui rencontrent des difficultés de les surmonter. Je commencerai par rappeler dans quel cadre telle ou telle technique est à privilégier et ensuite je les détaillerai en décomposant au maximum le geste à réaliser. En effet, que ce soit sur des immersions « En Phoque », je vois trop souvent des enclumes s’immerger, et quand il s’agit d’immersions « En Canard », on peut assister un véritable festival de palmes en l’air et de mouvements dignes d’un sémaphore ! J’ai pu aussi constater que beaucoup de plongeurs adoptaient l’immersion en canard à cause d’un manque de maîtrise de l’immersion en phoque. Je ne saurais que trop recommander de travailler régulièrement ces techniques (même lorsque l’on est déjà certifié) ! Pour terminer cette courte introduction, je rappelle que, comme à mon habitude,  les informations que je vais donner dans la suite ne sont pas des vérités définitives, mais bien des bases de réflexion qui peuvent être améliorées…

Lire la suite…Un point sur les techniques d’immersion

Quelle assurance choisir ?

La saison 2018-2019 va bientôt débuter, et je me suis dit qu’un petit point sur les assurances en plongée pouvait ne pas être inutile. Quand on pratique un sport, quel qu’il soit, on doit disposer d’une assurance. Il se trouve que notre activité favorite est assimilée à une pratique à risque. Aussi, nombre sont les assureurs qui n’acceptent pas de garantir ou couvrir les aléas liés à notre sport… L’idée de ce billet est donc de détailler le principe d’assurance mis en place par la FFESSM, ainsi que les alternatives existantes. Loin de moi l’idée de faire une publicité quelconque vers un assureur ou un autre, je vais juste tenter de dresser le panel de l’existant…

Lire la suite…Quelle assurance choisir ?

Un point sur mes supports de cours

Supports de CoursDepuis bientôt 6 ans, j’ai mis en ligne des supports de cours théoriques, couvrant peu ou prou l’ensemble des cursus de formation de plongeurs (en tout cas, ceux pour lesquels je suis habilité à enseigner : on n’y trouve donc pas de supports sur le Trimix, ou la plongée au recycleur, entre autres…). À l’origine, j’ai réalisé ces cours au fur et à mesure des besoins qui se présentaient à moi, dans le cadre des formations que je dispensais. En parallèle, je me suis rendu compte de la difficulté pour trouver sur internet des supports « qui tenaient la route ». J’ai donc tout naturellement, dans le cadre de mon activité bénévole et désintéressée, mis en ligne ces supports afin de les rendre disponibles pour tous les stagiaires et moniteurs qui souhaiteraient en profiter. En cette période de rentrée scolaire et de reprise de la saison « piscine » pour nombre de clubs, j’ai eu l’idée de ce billet pour faire un point détaillé sur ce qui est ligne, niveau par niveau, qualification par qualification, et de donner les bons liens de téléchargement à tous les internautes, qu’ils (ou elles) soient simples plongeurs, initiateurs, ou moniteurs.

Lire la suite…Un point sur mes supports de cours

Les 10 qualités d’un (bon) Guide de Palanquée

GP FFESSMLa saison dernière, j’ai pu contribuer à la formation de Guide de Palanquée FFESSM, organisée par le comité Départemental auquel mon club est adhérent. Outre le plaisir des rencontres avec de nouvelles personnes (ou les retrouvailles avec « d’anciennes » connaissances, comme mon ami L.) et de voir les stagiaires « enfiler » petit à petit le costume d’encadrant de plongée, et d’évoluer graduellement vers cette « N4-attitude », j’ai eu l’immense joie de voir les trois stagiaires de mon club être brillamment reçus à leur examen… C’est là une vraie récompense pour un moniteur, de voir ses apprenants être validés par ses pairs, en ce sens qu’il y a une reconnaissance du travail pédagogique effectué. Durant toute cette formation (et comme à chaque fois), j’insiste toujours lourdement sur l’humilité que doit avoir un (ou une) Guide de Palanquée. Parallèlement, dans le cadre de mes lectures professionnelles, je suis tombé sur un article très intéressant de Gaël Chatelain, blogueur et conférencier reconnu dans le monde du management. L’idée m’est alors venue de « pasticher » son article pour le décliner au monde de la plongée, j’espère qu’il ne m’en voudra pas trop pour cette appropriation !

Lire la suite…Les 10 qualités d’un (bon) Guide de Palanquée

Le capelage en surface « pas à pas »

ÉquilibreAu cours des formations auxquelles je suis amené à contribuer, j’ai pu constater qu’un geste technique, pourtant assez simple, est globalement mal maîtrisé par les plongeuses et plongeurs en formation. Je veux parler de la séquence capelage / décapelage en surface. En effet, en observant attentivement les stagiaires qui « passent entre mes mains », j’ai pu observer un manque de fluidité et d’automatisme sur la réalisation des différents gestes à enchaîner. L’idée m’est donc tout naturellement venue, de remettre à plat l’enchaînement attendu afin de donner des éléments factuels, aussi bien aux moniteurs qu’aux stagiaires qui doivent enseigner et réaliser cette séquence. Ce court billet aura donc comme objectif de détailler « pas à pas » la réalisation du capelage, et donner quelques trucs supplémentaires, notamment sur la séquence de décapelage en surface, en fin de plongée.

Lire la suite…Le capelage en surface « pas à pas »

Le Nitrox, oui, mais pour quoi faire ?

Blocs NitroxQuand on développe ses compétences de plongeur, on est tôt ou tard « confronté » à la proposition d’effectuer la formation « Plongeur Nitrox ». Au sein de mon club, depuis 6 ans, nous avons intégré cette formation au cursus PA20 / Niveau 2, afin que les stagiaires obtiennent directement cette qualification, et aussi pour que les moniteurs augmentent leur niveau de sécurité. Cette généralisation a eu comme effet que je ne plonge quasi plus à l’air. L’idée de ce billet est donc de faire un petit bilan personnel et de rappeler les avantages supposés et les contraintes d’utilisation des mélanges suroxygénés (sans tomber dans l’hagiographie du Nitrox, on trouve déjà beaucoup de littérature sur le Web à ce sujet !). Je rappellerai donc les contenus des formations dédiées, à qui elles s’adressent, et  la façon dont j’appréhende leurs usages.

Lire la suite…Le Nitrox, oui, mais pour quoi faire ?

M’agrada el busseig a L’Estartit ! (¡Me gusta bucear en L’estartit!) (J’aime plonger à L’estartit !)

Vue aérienne Iles Medes

Pour les vacances de printemps, avec S., ma binôme préférée, nous avons décidé de retourner tremper nos palmes en Espagne, et plus précisément à L’estartit, fameux petit village de Catalogne qui est connu des plongeurs comme la porte d’accès à la réserve naturelle des îles Médès. C’est maintenant la troisième fois que nous y allons, même si ce n’est que la deuxième fois que j’y plonge, la faute à une méchante sciatique qui m’avait cloué au lit il y a deux ans. Il y a pléthore de centres de plongées à L’estartit, si vous voulez y plonger, vous n’aurez que l’embarras du choix ! En ce qui nous concerne, nous faisons confiance au centre de plongée « OceanSub Estartit » animé par les très sympathiques et compétents Gemma Aymerich et David Carbó. Comme à mon habitude, vous trouverez ci-dessous un compte-rendu de nos plongées, afin que ceux et celles qui souhaitent aller s’immerger là-bas aient une meilleure idée de ce qui les attend…

Lire la suite…M’agrada el busseig a L’Estartit ! (¡Me gusta bucear en L’estartit!) (J’aime plonger à L’estartit !)

La redondance, oui, mais jusqu’où ?

RedondanceAu cours des formations de plongeurs que je suis amené à dispenser avec mes copains moniteurs (et monitrices), il y a toujours un moment où nous évoquons le principe de redondance… Notamment quand nous formons des plongeurs  N1, et que nous leur présentons l’usage de l’octopus, ou bien lorsque nous formons des plongeurs autonomes PA20 ou Niveau 2 et que je conseille toujours d’avoir un moyen de décompression alternatif au cas où son ordinateur tombe en panne, ou encore quand je forme des plongeurs N3, et que j’explique les problématiques du « What If ? » (qu’est ce qu’il se passe si ?) comme illustration de la nécessité de la planification et de la redondance. L’idée de ce billet, est donc de faire un point assez général sur le principe de redondance, et ce qu’il recouvre, d’en explorer les limites et de proposer quelques démarches où l’on peut soit l’alléger, soit le renforcer… Bien entendu, je ne prétends pas ici asséner des vérités immuables, mais plutôt porter des pistes de réflexion : Comme le dit l’adage populaire, « Un(e) plongeur(euse) averti(e) en vaut deux ! »

Lire la suite…La redondance, oui, mais jusqu’où ?

massa commodo ut libero quis, accumsan ipsum Donec porta. ut non
%d blogueurs aiment cette page :