Quelle assurance choisir ?

La saison 2018-2019 va bientôt débuter, et je me suis dit qu’un petit point sur les assurances en plongée pouvait ne pas être inutile. Quand on pratique un sport, quel qu’il soit, on doit disposer d’une assurance. Il se trouve que notre activité favorite est assimilée à une pratique à risque. Aussi, nombre sont les assureurs qui n’acceptent pas de garantir ou couvrir les aléas liés à notre sport… L’idée de ce billet est donc de détailler le principe d’assurance mis en place par la FFESSM, ainsi que les alternatives existantes. Loin de moi l’idée de faire une publicité quelconque vers un assureur ou un autre, je vais juste tenter de dresser le panel de l’existant…

Selon l’article L321-4 du Code du Sport, les associations et les fédérations sportives sont tenues d’informer leurs adhérents de l’intérêt que présente la souscription d’un contrat d’assurance de personnes couvrant les dommages corporels auxquels leur pratique sportive peut les exposer. Chaque saison, quand on adhère à un club affilié à la FFESSM, on se voit délivrer une licence fédérale. Cette licence, outre le fait qu’elle permet d’accéder à toutes les activités proposées par la Fédération, fait souscrire de fait une assurance en Responsabilité Civile (vérifier son contrat d’assurance), qui permet de couvrir le licencié contre les conséquences financières qu’il (ou elle) pourrait être amené à connaître, dans la pratique des activités reconnues par la FFESSM, dans le cas où il causerait un dommage à autrui et qu’il en serait déclaré responsable. Je ne vais pas revenir ici sur la différence entre Responsabilité Civile et Responsabilité Pénale, ce billet n’a pas pour objet de faire un cours de réglementation ! Vous pouvez trouver des explications dans mes supports de cours par exemple (chapitre réglementation à chaque niveau).

De fait, si vous êtes victime d’un accident sans engagement de la responsabilité d’un tiers, vous n’êtes pas assuré dans le cadre du contrat « Responsabilité Civile » associé à votre licence fédérale, vous pouvez donc envisager de souscrire une assurance complémentaire pour vous couvrir vous-même, dans le cas où votre assureur exclut la plongée sous-marine de votre contrat d’assurance dommage personnelle, ce qui est vraisemblablement le cas. Je vais donc détailler dans la suite l’offre de services des deux principaux acteurs sur la métropole : le Cabinet Lafont (qui a a signé un partenariat avec la FFESSM pour la fourniture d’un catalogue d’offres d’assurances complémentaires propres aux plongeurs loisir) et Diver Alert Network (alias DAN Europe), organisation médicale et de recherche internationale à but non lucratif, dédiée à la sécurité et à la santé des plongeurs. Ces 2 organismes proposent des contrats qui peuvent s’adapter à vos besoins. comme à mon habitude, mon but n’est pas de promouvoir l’une ou l’autre des solutions, mais de vous donner un éclairage « objectif ». Par ailleurs, j’entends souvent dire que si on plonge à l’étranger, il vaut mieux souscrire un contrat avec DAN, je pense que ce type de propos sont du même acabit que ceux qui tendent à laisser entendre que les brevets FFESSM ne sont pas reconnus à l’étranger : C’est une vaste blague, en effet, les 2 organismes proposent une couverture mondiale. Dans la suite, je ne détaillerai que les offres orientées vers les plongeurs loisir, l’offre pour les professionnels n’entrant pas dans mon propos.

Le Cabinet Lafont propose Une garantie « Loisir Base » déclinée en 3 niveaux (Loisir 1 Base, Loisir 2 Base, Loisir 3 Base) qui couvrent (mondialement) les mêmes risques mais avec des différences de montants de garantie. Une déclinaison de cette garantie orientée assurance voyage plongée est aussi proposée sous 3 niveaux (Loisir 1 Top, Loisir 2 Top, Loisir 3 Top). Ces garanties couvrent l’ensemble des activités proposées par la FFESSM (Plongée en scaphandre à l’air ou aux mélanges, plongée recycleur, souterraine, archéologie, PSP, plongée souterraine, …) que l’activité soit pratiquée en club ou non.

Le contrat Loisir Base propose la couverture des garanties suivantes :

  • Dommages personnels hors activités subaquatiques dans le cadre d’une activité FFESSM
  • Remboursement des frais de recherche et de sauvetage
  • Frais de caisson hyperbare
  • Frais médicaux en cas d’hospitalisation
  • Frais de prolongation de séjour suite à accident ou séance de caisson
  • Accompagnement psychologique du licencié et/ou de sa famille
  • Soins dentaires urgents
  • Assistance aux personnes
  • Présence d’un proche sur place en cas d’hospitalisation ou de décès du licencié
  • Information aux membres de la famille en cas d’hospitalisation
  • Évacuation sanitaire en cas d’accident ou de maladie
  • Transport des effets personnels en cas de rapatriement
  • Avance sur frais à l’étranger
  • Avance sur caution pénale à l’étranger
  • Capital en cas d’invalidité permanente ou partielle
  • Capital en cas de décès
  • Capital à partir de 10 jours de coma
  • Rapatriement du corps
  • Frais d’obsèques
  • Assistance formalités
  • Rapatriement de l’accompagnant
  • Évacuation sanitaire et politique
  • Bris accidentel ou destruction soudaine et accidentelle du matériel

En plus des garanties ci-dessus le contrat Loisir Top propose la couverture des garanties suivantes :

  • Annulation voyage plongée
  • Interruption de voyage plongée (sur diverses causes : rapatriement médical, décès proche, atteinte corporelle)
  • Frais d’immobilisation en cas d’impossibilité de sortir du pays
  • Envoi de médicaments introuvables sur place
  • Assurance perte vol sur dépôt de plainte des cartes, clés, papiers d’identité, cartes fédérales
  • Assurance perte vol destruction de bagages plongée

Il vous suffit de déterminer le niveau de garanties que vous souhaitez couvrir et de « passer à la caisse ». De mon point de vue, si on plonge plutôt sur le territoire national et.ou dans des pays de l’Union Européenne, le contrat Loisir Base est suffisant. si vous effectuez des voyages plongées organisés par des prestataires (du type Mer Rouge, ou plus loin), le contrat Loisir Top prend tout son sens. Ensuite sur le niveau de garantie, il faut réfléchir au nombre de plongées effectuées par an, et au nombre de plongées « engagées ». Ainsi je conseillerais à un plongeur Niveau qui effectue 3-4 plongées par an pourra parfaitement bien s’accommoder du Niveau « Loisir 1 ». De même, je proposerais à un plongeur N2 qui effectue une dizaine de plongées par an avec 2 à 3 plongées dans la zone des 40 mètres de souscrire un contrat « Loisir 2 ». Pour les plongeurs N3 et plus, qui plongent beaucoup et profond, j’aurais tendance à les orienter vers le contrat « Loisir 3 » (mais ce n’est que mon humble avis).

L’ensemble des garanties et des tarifs sont consultables sur cette page.

Divers Alert Network propose un système similaire basé sur trois niveaux : « Sport Bronze », « Sport Silver » et Sport Gold » (sur chaque niveau de garantie, il est possible de rajouter des options qui vont modifier le montant de votre redevance).

  • La garantie « Sport Bronze » s’adresse à des plongeurs qui voyagent peu, ne dépassent pas 40 mètres de profondeur, et exclut les plongées techniques.
  • La garantie « Sport Silver » s’adresse à des plongeurs qui voyagent occasionnellement, est sans limite de profondeur et inclut les plongées techniques
  • La garantie « Sport Gold » est une amélioration de la garantie « Sport Silver », en ce sens qu’elle apporte des plafonds d’indemnisation plus élevés.

Les garanties sont réparties en deux catégories :

  • Urgences liées à la plongée : évacuation médicale, traitement médical, rapatriement du plongeur convalescent, traitement médical spécialisé, indemnité journalière en cas d’hospitalisation, perte ou endommagement du matériel de plongée (ou du sauveteur), frais d’hôtel, compensation en cas d’invalidité permanente, frais de recherche et de sauvetage. En cas de décès, rapatriement de la dépouille, responsabilité civile personnelle, frais légaux liés à un accident de plongée, frais d’interprète.
  • Urgences non médicales liées à la plongée : évacuation médicale d’urgence, Frais médicaux et d’hospitalisation pour les maladies et/ou lésions inattendues non liées à la plongée survenant à l’étranger, assistance voyage.

L’ensemble des garanties et des tarifs sont consultables sur cette page.

Je constate que les tarifs proposés par DAN sont plus élevés que ceux proposés par le Cabinet Lafont (mais l’assurance DAN inclut une responsabilité civile personnelle, qui est apportée elle par la licence FFESSM dans le cas du cabinet Lafont). Les deux organismes sont connus et reconnus, le choix vous appartient donc. J’aurais tendance à préconiser la démarche suivante (on peut et on a le droit de ne pas être d’accord avec moi !) : Si vous êtes licencié(e) FFESSM, alors je conseille de souscrire l’assurance Lafont. Par contre, si vous êtes plongeur ou plongeuse hors club et structure, on peut s’orienter vers l’assurance DAN… De toute façon, il vaut mieux pratiquer notre activité préférée de façon prudente et raisonnée pour ne pas avoir à activer ces garanties !

Alors, quelle assurance avez-vous choisi de votre côté ? Merci d’avance pour vos retours !

12 réflexions au sujet de “Quelle assurance choisir ?”

  1. Depuis plusieurs années je suis chez DAN pour une raison essentielle : elle couvre TOUT problème médical lors des voyages à l’étranger (formule Silver familiy) donc pour les USA et autre pays aux soins de santé exorbitants c’est intéressant.
    En version famille c’est moins cher que Lafont aussi.
    et… la prise en charge est directe, pas besoin d’avancer les fonds alors que les retours sur Lafont ne sont pas bons de ce point de vue (+6mois d’attente pour des remboursements…).
    Après c’est quand on teste qu’on sait si on a fait le bon choix, et pour le moment, je suis ravie de ne pas avoir eu à me servir de cette assurance !

    • Merci Julien ! Je découvre ces 2 assurances !
      Visiblement World Nomads est une assurance orientée voyage pour couvrir des voyages faits en mode « backpackers », mais n’est pas une assurance spécifique plongée…
      quant à DiveAssure, j’ai eu l’impression de me trouver chez un courtier en assurance… Le site est imparfaitement traduit en français, le détail des garanties couvertes est quasi inexistant… Bref, cela ne m’a pas inspiré confiance (mais je peux me tromper).

  2. Bonjour,
    L’AGPM Couvre en tout temps et tout lieu aussi bien pour la partie pro (militaire) et la partie loisir.
    A ma connaissance les assurances AGPM sont ouvertes à tous mais à confirmer.

    • Merci Olivier !
      On est là face à un assureur spécialisé… Oui certains assureurs acceptent de couvrir notre activité favorite, mais ils sont rares !

  3. Merci Phil pour ce nouveau billet.
    Toujours aussi claire et efficace dans tes explications.
    Plus facile maintenant pour expliquer les différentes assurances (FFESSM et DAN) dans mes cours de réglementation.

    • Merci Stéphanie pour ton retour ! L’assurance DAN est un très bon choix, elle s’impose d’elle-même de mon point de vue si on ne souscrit pas de licence FFESSM.
      Bonnes bulles en Mer Rouge !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Curabitur fringilla sed accumsan massa leo
%d blogueurs aiment cette page :