Plongées automnales en région varoise

Tourelle du RubisChaque année, avec S., ma binôme préférée, nous nous réservons quelques jours pour aller tremper nos palmes dans les eaux turquoises de la Mer Méditerranée. Cette année avait aussi une saveur particulière, car nous avons pu revoir ma fille L. qui s’est installée dans la région depuis juillet 2016. Nous avons donc établi notre camp de base à Fréjus. Pour changer et ne pas toujours plonger sur les mêmes sites, nous avons profité de la présence professionnelle de mon ami Armand au Centre de Plongée H2O à Sainte-Maxime. Cette escapade m’a aussi permis de rencontrer Éric, Directeur de Plongée du Club de Plongée associatif de l’Escalet à Ramatuelle, avec qui j’entretiens des relations depuis quelques années au travers des réseaux sociaux. Comme à mon habitude, je vais vous détailler les plongées effectuées avec ces 2 centres, dans l’espoir de vous donner envie d’aller vous aussi vous mouiller là-bas.

Le centre de plongée H2O est situé sur le port de plaisance de Sainte-Maxime (Il y a un autre centre de plongée sur le port). Le centre dispose de 2 bateaux pour aller plonger. J’ai eu une jolie surprise lorsque j’ai constaté que l’un des 2 bateaux n’était autre que l’ancien bateau du centre de plongée La Bulle d’Her à Noirmoutiers ! On peut déposer son matériel au pied du bateau et aller garer son véhicule aux alentours (c’est le seul hic, le parking du port et payant et assez cher, et il faut se garer relativement loin du centre pour trouver des places de parking gratuites). Nous avons effectué 5 plongées avec Franck (le patron) et son équipe (Cédric et mon ami Armand). Voici un rapide compte-rendu de ces plongées.

Plongée #1 : La Sèche à l’huile

Le nom de ce spot n’est autre que le féminin du mot “sec” qui désigne une roche dans les eaux méditerranéennes. Il porte ce nom car au siècle dernier, le rocher affleurant la surface avait été doté d’une lampe à huile par les habitants de Sainte Maxime afin d’éviter les échouages. Le spot est situé à l’est du port de Sainte Maxime, c’est un grand plateau rocheux qui se prolonge par deux tombants, situés à l’ouest (45 mètres de fond) et à l’est (40 mètres). On peut y observer des barracudas, des daurades. Nous avons effectué l’exploration du tombant est. Il y a une jolie grotte habitée par un mérou assez farouche. On revient sur le mouillage (installé par le conservatoire du littoral) en passant par une faille remplie de posidonies et de grandes nacres.

Plongée #2 : Sun Paradise

C’est un sec isolé situé un peu à l’est de La Sèche à l’huile. Le haut de la roche se trouve aux alentours de  28 mètres et on trouve le sable vers 47-48 mètres. Une quantité impressionnante de gorgones bleues et bicolores recouvre le sec. Au niveau de la topologie, la plongée ressemble à la “Roche à Sica” au Dramont. Nous avons effectué une belle descente dans le bleu, pour trouver le sable et avons effectué plusieurs fois le tour de la roche. Nous avons pu y observer plusieurs mérous de belle taille ainsi qu’un petit banc de barracudas en pleine chasse.

Plongée #3 : L’île aux mouettes

l’île aux mouettes se situe juste au nord de la Sèche à l’huile. On descend le long du mouillage et on prend le cap vers un petit sec qui affleure la surface. De là, on part main gauche le long du tombant pour faire le tour de la roche. Le bas de la roche se trouve vers 30 mètres, il n’est pas nécessaire de descendre jusqu’à cette profondeur pour pouvoir observer de beaux bancs de sars. Cependant, j’ai pu filmer un très joli mérou tout au bout de cette roche. En remontant la roche sur le versant nord, on peut observer pas mal de murènes, et de très belles concressions de madrépores.

Plongée #4 : Les Sardinaux

Le tombant des Sardinaux doit son nom à la présence de nombreux sars sur le spot. La plongée débute sur le plateau vers 5 mètres de profondeur, et en partant vers l’est, on trouve le tombant qui est magnifique, tapissé de gorgones et de madrépores. Le tombant est couvert un banc dense de castagnoles et d’éperlans avec quelques beaux spécimen de barracudas assez peu farouches ! C’est une belle plongée d’ambiance qui n’est pas sans rappeler les tombants vertigineux de l’île de Gozo !

Plongée #5 : Le Rubis

Notre dernière plongée avec H2O nous a permis de découvrir l’épave du Rubis, épave très réputée en Méditerranée. C’était pour nous la première fois que nous plongions sur ce sous-marin, véritable héros de la résistance. Ce sous-marin a été construit en 1931 à Toulon et a été lancé le 30 Septembre de la même année. Il était conçu pour mouiller des mines sans faire surface. Il mesurait 66 m de long sur 7 m de large et 8 m de haut. Le Rubis pouvait descendre jusqu’à 50 mètres de profondeur. Il y avait 45 hommes d’équipage sur ce navire. En 1940, il rejoint la marine anglaise et change de pavillon. Son équipage sert dans les Forces Françaises Libres. Il traverse la guerre en effectuant 28 missions coulant au passage 15 navires, 7 dragueurs de mines, et en endommageant un U-Boot allemand. Il ressort intact, ce qui pour ce type de bateau et pendant cette période relève de l’exploit. En 1957 il évite la démolition grâce à un ancien de ses commandants, mais la décision est prise de le couler au du Cap Camarat. Il est fièrement posé sur sa quille dans un grand banc de sable, est resté entier et reste assez peu abîmé malgré son âge ! On peut y observer des dentis, plusieurs mérous, de nombreux congres, des murènes et même une jolie langouste !  Sur cette plongée, nous avons ressenti pas mal de courant, ce qui a rendu l’exploration du sous-marin un peu plus difficile (notamment pour rejoindre la proue). Le courant semble positionner les poissons sur le tribord avant du sous-marin.

Nous avons fini notre séjour dans le sud en mêlant l’agréable au plaisir ! Comme je l’ai dit plus haut, j’ai pu rencontrer Éric (avec qui j’entretiens des relations épistolaires sur les réseaux sociaux depuis quelques années) qui anime le club de Plongée associatif de l’Escalet. Cette plage est un petit havre de paix dans la commune de Ramatuelle. On est là loin des structures commerciales, et on plonge dans une véritable ambiance fédérale, comme je l’aime. Nous avons effectué 2 plongées avec Éric :

Plongée #1 : Le Rubis

J’ai été très content de pouvoir refaire une deuxième fois à suivre l’épave du Rubis. Nous sommes passés sous les arbres d’hélice à l’arrière du navire, et j’ai pénétré précautionneusement dans le kiosque avant pour y observer les deux tubes lance-torpilles. Au contraire de la fois précédente, il n’y avait aucun courant, ce qui fait que les bancs de poissons étaient situés juste au-dessus du navire, rendant le spectacle vraiment magnifique !

Plongée #2 : Les Brisés

Cette roche est située plein sud de la plage de l’Escalet. Elle est repérée par un mouillage du conservatoire du littoral. On descend le long pour longer cette roche rectangulaire couverte de gorgones. Le fond se situe vers 36 mètres. Au bout le la roche, on pénètre dans un tunnel assez large couvert d’anémones perles jaunes vif. Le tunnel est habité par une mostelle très peu farouche. En sortant du tunnel, on se trouve à la profondeur maximale (36 mètres), et pour retrouver le mouillage, on prend un cap “à 2 heures”. On croise alors un joli banc de corbs. Pour finir la plongée, nous avons rencontré mérous dont un était vraiment énorme !

J’espère que ce petit compte-rendu vous aura donné envie d’aller plonger dans cette magnifique région. J’espère simplement que l’invasion de Caulerpa Cylindracea (il s’agit d’une espèce de caulerpa racemosa) que j’ai pu constater sur les fonds et les roches évoluera dans un sens favorable à la diversité de la faune et de la flore. Cette algue a été observée en méditerranée française pour la première fois en 1997 et elle se propage très rapidement depuis…

Et vous, avez-vous déjà plongé sur ces sites ? Merci d’avance pour vos retours !

4 réflexions au sujet de “Plongées automnales en région varoise

  1. Salut Philippe,

    Comme d’ab, tu nous fais de beau reportages comme on les aiment…
    Manque juste quelques photos pour nous donner plus envie… (bon c’est pour avoir un point négatif 😉 )

Laisser un commentaire

elementum tempus elit. eleifend in risus libero elit. id diam leo. odio
%d blogueurs aiment cette page :