La Méditerranée à la Toussaint : le secret de plongées réussies

Baaracudas au DramontComme chaque année, ma binôme préférée et moi partons pour plonger pour une semaine en Méditerranée. Nous avons l’habitude de plonger dans la zone de Fréjus, avec le club Sympathic Palanquée, animé par le non moins sympathique Joël Aillaud.

Le centre est situé sur Port Fréjus, les locaux sont simples mais fonctionnels. Il y a un local pour se doucher après la plongée. Le centre dispose d’un grand nombre de blocs de différents volumes, de stabs en bon état, et est capable de fabriquer du Nitrox via un système de stick, exactement comme dans mon club de plongée, le GEASM.
Les plongées se déroulent soit sur le Lion de Mer (au moins 5 spots de plongée), soit au Cap du Dramont (au moins 10 spots de plongée à proximité). Le « Papillon des Flots » est le bateau du centre, il s’agit d’un ancien bateau de pêche reconverti. Le navire est susceptible d’accueillir une trentaine de plongeurs en toute sécurité et avec suffisamment de confort.Il y a de très nombreux centres de plongées à Fréjus, j’en ai dénombré pas moins de cinq. Un sixième centre vient de s’ouvrir du côté de St Aygulf, je n’ai pas eu l’occasion de plonger avec lui. Afin de ne pas être taxé de publicité pour mon ami Joël, la liste des centres de plongées proposant de pratiquer mon activité favorite est disponible ici.

L’intérêt de plonger au moment des vacances scolaires de La Toussaint, est assez évident : la côte s’est quelque peu vidée de ses touristes, le climat est encore très clément, et l’eau est très chaude (de mon point de vue de plongeur breton !). Ainsi il est possible de venir le matin au centre de plongée, de retrouver un petit groupe de plongeurs, loin des énormes groupes que l’on peut rencontrer pendant l’été. Pour preuve, lors de ma semaine de plongée, l’eau était encore à 22°C !

Pendant la semaine que nous avons passée à Fréjus, nous avons plongé le matin et mis à profit nos après-midi pour faire de belles ballades dans l’arrière pays. Les plongées que nous avons effectuées sont les suivantes :

Les Pyramides :

PyramidesC’est une succession de 7 secs en enfilade sur près de 200 mètres de distance. Le premier culmine à 1 mètres de la surface, le deuxième à 3 mètres, et le troisième à 10 mètres. Il y a un anneau pour s’amarrer sur les trois premiers secs. Les trois derniers sont plus profonds et ne sont accessibles qu’aux plongeurs Niveau 3 autonomes ou Niveau 2 encadrés. Je n’ai jamais réussi à faire les 6 secs en une seule plongée, C’est un site vraiment magnifique. On peut y rencontrer des mérous, des murènes, des dentis, et des barracudas en maraude. Il convient d’être prudent sur la distance parcourue pour pouvoir effectuer les paliers en fin de plongée pas trop loin du bateau au mouillage.

Le Lion de Mer :

Lion De Mer

Le « caillou », comme le nomme affectueusement Joël,est le site idéal pour les groupes multi-niveau. Il est possible d’y effectuer des baptêmes et des plongées profondes. Ma ballade préférée  est l’exploration du versant ouest, qui permet d’aller admirer la grotte à corail. On y observe de nombreuses murènes, des mérous, et beaucoup de faune fixée. C’est plus une plongée d’ambiance avec un très beau tombant assez vertigineux !

Le Poisson-Lune :

Poisson-Lune

Une plongée profonde, réservée aux plongeurs Niveau 3 minimum. La descente dans le bleu est assez géniale, on prend le repère du sec qui culmine à 30 mètres, et il faut partir immédiatement vers le sud pour trouver les petites patates de roche vers 47-50 mètres. Ceci permet de remonter ensuite vers le gros sec et de terminer la plongée sur 30 mètres. Il faut effectuer les paliers au parachute. Les mérous sur ce site sont énormes, il y a souvent un très gros banc de barracudas au nord du gros sec.

Le Sec des Suisses (Les Cigales) :

Sec des Suisses

Encore un site de plongée adapté aux groupes multi-niveaux. On s’immerge sur le haut de la roche à 3 mètres et on passe dans la faille en direction de l’est. On part ensuite main droite le long du tombant. Et on passe de sec en sec par proximité. J’y ai toujours vu de très gros mérous qui dorment sur le sable au pied du second sec. On termine la plongée en faisant le palier parmi les girelles-paons et les castagnoles.

L’arche et les Roches Rouges :

Arche et Roches Rouges

Une très belle ballade  qui peut être ouverte aux plongeurs Niveau 2 en autonomie ou aux plongeurs Niveau 2 encadrés. On s’immerge sur le heut du sec à 6 mètres, et on passe tout de suite dans l’arche. Si on est suffisamment calme, il est possible de tenir compagnie au mérou qui y a élu domicile. Après l’arche, on part main le long du tombant, pour ensuite bifurquer vers le sud le long des Roches Rouges. La petite patate isolée dans la zone des 35 mètres est assez souvent le refuge d’un autre gros mérou qui se laisse approcher mais qui marque souvent son mécontentement en hérissant ses épines ! On revient vers le rocher de l’arche via le versant ouest qui permet d’admirer des grandes nacres cachées dans les posidonies.

J’ai effectué un petit montage de nos plongées pour rendre compte de la beauté de ces sites :

Et vous, avez-vous déjà plongé en Méditerranée en octobre ou en novembre ? Quels souvenirs en gardez-vous ? Merci d’avance pour vos retours !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

ut ipsum at Nullam leo. Praesent venenatis non amet, tempus eget
%d blogueurs aiment cette page :