Trucs et astuces : La longe de palier

Plongeurs en "Grappe"Au cours des formations Niveau 2 et Niveau 3 auxquelles je suis amené à contribuer, j’insiste toujours de manière persistante sur la tenue du palier. En effet, les futurs plongeurs autonomes vont être confrontés rapidement à devoir tenir des paliers de quelques minutes à quelques dizaines de minutes… Sur des plongées d’exploration, par exemple le long d’un tombant ou en plongée dérivante, je m’assure que mes apprenants maîtrisent leur ventilation et sont capables de respecter la profondeur plafond indiquée par leur moyen de déco (Tables MN90 en plongée technique, ordinateur en plongée loisir…) et qu’ils maîtrisent l’usage du parachute. Dans les plongées sur épave, où la plupart des palanquées remontent le long du mouillage, il n’est pas rare de voir des grappes de plongeurs accrochés à la ligne au palier de 6 mètres et au palier de 3 mètres, signe que peu de consignes sont données dans ce cadre… L’objet de ce billet est de partager une petite astuce fort pratique : la longe de palier.

Encore un truc à emporter dans la stab, me direz vous ! Effectivement, je pense que cet objet est indispensable dans l’attirail du plongeur autonome. A quoi ressemble donc cette longe ? Voici le modèle que je me suis fabriqué :

Sangle de Palier

Pour la réaliser, je me suis procuré environ 2,20 mètres de garcette de diamètre 6, 2 mousquetons inox (un gros et un petit), et deux morceaux de chambre à air usagée. Il suffit de réaliser 2 noeuds étrangleur pour relier le bout à chacun des mousquetons, de passer les morceaux de chambre à air autour du bout, et le tour est joué, la longe est prête à l’emploi.

Quel est son usage ? Il est double. En premier lieu, sur une plongée ou les palanquées remontent le long du mouillage, il n’est pas rare de se retrouver à 6, 8 plongeurs le long de cette ligne au palier. Là on peut observer une grappe se former qui alourdit le mouillage, celui-ci devient alors vertical, et la tenue de la profondeur souhaitée devient plus difficile, sans compter le peu de confort d’avoir son masque constamment dans les palmes d’un autre plongeur, et le masque d’un autre dans ses propres palmes. En clampant le petit mousqueton sur la stab, on peut utiliser la longe pour s’arrimer sur la ligne de mouillage à l’aide du gros mousqueton. Ainsi on positionne le gros mousqueton à la profondeur désirée et on s’écarte ou on se laisse porter dans le courant : on est loin des plongeurs (environ à 2 mètres du bout) et il n’y a plus qu’à gérer tranquillement sa ventilation pour maintenir sa profondeur. Si il y a de la houle, ou beaucoup de monde au palier, il y a fort à parier que la ligne de mouillage fera des va-et-vient verticaux, et c’est là l’avantage de la longe : c’est le mousqueton qui va s’agiter verticalement tandis qu’on restera tranquillement sur notre profondeur souhaitée.

En cas de plongée profonde, pour le passage du palier de 6 mètres au palier de 3 mètres, il suffit de se rapprocher du mouillage et de faire coulisser vers le haut jusqu’à la profondeur désirée le mousqueton, puis de se laisser de nouveau porter !

En fin de palier, on décroche le mousqueton du bout et on revient en surface en prenant bien soin de garder le gros mousqueton à la main ! En effet, c’est là que le deuxième usage de la longe va se faire jour : si il y a un peu de courant, celui va nous faire dériver vers l’arrière du bateau. Il suffira donc de clamper le gros mousqueton à un élément fixe vers l’arrière de l’embarcation (bout de maintien sur un semi-rigide, élément de bastingage sur un bateau classique) pour être sécurisé et pouvoir se déséquiper tranquillement sans se fatiguer et remonter ensuite en deux temps sur le bateau.

Viens alors le moment du rangement de la longe, on la replie en zig-zag et on utilise les bouts de chambre à air comme élastique de maintien. Voilà ce que cela donne :

Longe de palier pliée

Et vous, avez-vous des trucs et astuces de ce type à partager ? Merci de vos retours !

6 réflexions au sujet de “Trucs et astuces : La longe de palier

  1. Très utile la longe de palier quand il y a du monde !!

    Perso je trouve qu’un bête spool de 15m fait mieux l’affaire .

    pas de mouskif juste un noeud au bout du fil et une tête d’alouette sur le « bout » et roule ma poule !!! 🙂

    • Merci Laurent pour ta contribution. Je confirme que la longe est très utile quand il y a du monde au palier ! Par contre il faut être sûr de soi pour la tête d’alouette sur le fil du spool… En effet, celui-ci est en général très fin, un nœud de ce type peut être compliqué à défaire avec un petit fil. Sinon, effectivement le spool peut faire l’affaire. Je vais regarder si mon dévidoir peut être utilisé en lieu et place.

  2. Très utile pour ces 2 utilisations en effet.
    Par contre j’ai du mal à comprendre comment le gros mousqueton ne coulisse pas sur le mouillage.

    • En fait le gros mousqueton nn coulisse pas, c’est la boucle faite avec la longe qui coulisse quand on relâche la tension dessus pour passer du palier de 6 mètres à 3 mètres par exemple.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Aenean neque. mattis elit. ut adipiscing
%d blogueurs aiment cette page :