Les différents moments d’une plongée

EpaveJ’ai coutume de dire que notre sport est une activité rythmée par des rituels. En effet, même si toutes les plongées sont différentes les unes des autres, et portent chacune leur lot de surprises, l’ensemble des moments qui composent une exploration (ou une plongée technique) sont rigoureusement les mêmes.  J’ai donc « naturellement » eu l’idée de ce court billet pour les passer en revue, les décrire, et partager avec les débutants ces différentes phases afin de démystifier tout cela ! J’en profiterai pour identifier les moments qui me plaisent le plus (et inversement).

Pour moi, la plongée débute dès l’arrivée au centre de plongée. On sent toujours un instant d’observation entre les protagonistes qui vont partager cette expérience sensorielle. Les gens s’observent, se disent bonjour, lient connaissance, ou se retrouvent. Cela donne quelquefois à quelques effusions de joie ! C’est aussi le momennt pour échanger avec le responsable du centre pour lla vérification des papiers (cartes de niveau, licence, certificat médical, carnet de plongée, …). On a là aussi un moment sympa d’échange et de discussion en général !

Vient ensuite le moment de la préparation ou chaque plongeur et chaque plongeuse va procéder à revêtir « ses habits de lumière », et à gréer son matériel. C’est plutôt un moment un peu solitaire où chacun est concentré sur son équipement, mais c’est aussi la possibilité de mieux faire connaissance avec son ou sa binôme en effectuant le traditionnel « buddy-check » du scaphandre de son partenaire. On embarque sur le bateau du centre et le groupe part vers le spot d’immersion !

Entre le moment où le bateau quitte le port et l’arrivée sur le spot de plongée, les plongeurs ont là aussi l’occasion de discuter ensemble sur leurs aventures, leurs expériences, leur matériel respectifs, bref un moment privilégié pour mieux faire connaissance, où de se rappeler des suvenirs communs si tout le monde se connait déjà ! Arrivés au point d’immersion, le Directeur de Plongée effectue son traditionnel briefing, et les plongeurs s’imaginent déjà sous l’eau en train d’observer les merveilles évoquées par le DP. Le briefing terminé, chaque palanquée se retrouve et chacun s’équipe de son scaphandre.

Vient le moment important de la mise à l’eau où chacun doit être concentré et attentif pour ne pas se faire mal ou tomber sur un autre plongeur déjà à l’eau. Chacun a son style et sa méthode préférée, on repère vite les « kékés » qui épatent la galerie avec des mises à l’eau non conventionnelles (je bats ma coulpe, car il m’arrive d’en faire partie !). Une fois la palanquée regroupée au point d’immersion, arrive le moment que je préfère sans aucun doute : l’immersion à proprement parler, le moment ou l’on change d’univers, et où tous nos sens sont perturbés. Ce passage de l’air libre à sous la surface est vraiment un instant magique !

Arrivés à la profondeur conseillée par le DP,  l’exploration peut commencer. Chacune d’entre elle sera différente, comme une balade en forêt.  Il peut d’ailleurs être vraiment sympa de ne pas refaire le même site en suivant le même parcours. C’est bien la partie de la plongée réservée aux observations, aux rencontres, aux découvertes…

Selon les consignes données par le directeur de plongée, la phase d’exploration prend fin au bout d’un certain temps, ou quand le stock de gaz disponible pour un des plongeurs de la palanquée atteint une limite définie. Le guide de palanquée indique alors par un signe prédéfini que la palanquée doit se regrouper autour de lui, et entemer la remontée vers la surface.

Notre sport est un sport de lenteur, aussi, cette phase de remontée s’effectue à « vitesse réduite » ! nous avons coutume de dire que la remontée s’effectue en allant moins vite que les plus petites bulles, en clair, l’usage est de remonter à environ 10 à 12 mètres par minute (ainsi, en remontant d’une profondeur de 20 mètres, on mettra presque 2 minutes à effectuer la remontée).

Lorsque la palanquée est proche de la surface, le Guide de Palanquuée va déployer son parachute de signalisation, afin de faire savoir aux embarcations présentes en surface qu’il y a des plongeurs juste en dessous ! On effectue alors un palier obligatoire, ou de confort (on parlait de palier de sécurité auparavant). et on rejoint la surface à vitesse encore plus réduite (30 » pour regagner la surface depuis une profondeur de 3 mètres).

Quand la palanquée a fait surface, elle reste groupée autour du guide, et tout le monde rejoint le bateau en palmant. on remonte sur le navire soit par une échelle, soit en se déséquipant dans l’eau et en se hissant à la force des bras sur le navire (c’est souvent l’occasion d’une bonne rigolade).

Pendant le trajet du retour, il est bon de tenter de se rappeler tout ce qu’on a vu, et d’identifier des espèces de poissons, ou d’invertébrés qu’on a pu observer (le guide aura toujours avec lui une petite plaquette descriptive des animaux observables et sera content d’aider à identifier les espèces).

De retour au centre, on se déséquipe, on rince le matériel, on prend une bonne douche (si le centre en est équipé), on se rhabille et on se couvre pour ne pas prendre froid, il faut penser à boire (pas d’alcool !!!) car on est très déshydraté en sortant de plongée. quand tout le matériel, est rangé, on peut procéder au rituel du remplissage du carnet de plongée, et à la validation de celle-ci, soit par le guide, soit par le directeur de plongée, ou encore par le directeur du centre de plongée.

Il ne reste plus qu’à patienter jusqu’à la prochaine immersion ! J’ai coutume de dire que la plongée c’est la vie, le reste n’est qu’un intervalle entre 2 immersions ! A titre personnel, mes moments  préférés sont  celui où l’on quitte la surface, et bien sûr les rencontres, parfois improbables, parfois surprenantes avec des animaux fantastiques !

Et vous, quels sont vos moments préférés ? Merci par avance pour vos retours !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

elit. felis neque. Curabitur libero. Phasellus dolor velit, fringilla elementum Donec eleifend
%d blogueurs aiment cette page :