Le recyclage des moniteurs, c’est utile ?

RecyclageLorsque j’ai obtenu mon diplôme de Moniteur Fédéral 1er Degré en Juin 2008, j’ai signé la « Charte du Moniteur Fédéral« . Cette charte définit les droits, devoirs, et engagements du moniteur avec les plongeurs qu’il est amené à former, avec ses pairs et avec les instances dirigeantes de la FFESSM. La charte stipule notamment que « Chaque moniteur fédéral FFESSM prend l’engagement moral […] d’actualiser ses connaissances pratiques, pédagogiques, environnementales, théoriques, conditions nécessaires au maintien et à la jouissance de son statut« . Cette phrase, assez générale, signifie bien évidemment que tout moniteur se doit de tenir à jour sa connaissance du Manuel de Formation Technique, mais aussi qu’il doit continuer à être capable de réaliser des démonstrations techniques (du type assistance, sauvetage, envoi du parachute… Mais comment un moniteur peut-il faire pour maintenir ses compétences à jour ? Je vais détailler dans la suite la pratique que nous avons déployée dans mon club et qui me parait profitable.

Lire la suite…

Comment bien faire le check des blocs ?

RobinetDernièrement, une publication sur Facebook a attiré mon attention. Il s’agissait d’un partage d’un article dans le groupe « La plongée et ses accidents. Comment y remédier ? » qui citait un article sur le site Divemonkey, qui s’intitulait « Le 1/4 de tour qui tue« . Cet article a amené un débat (pas toujours très poli), a été partagé près de 100 fois et a amené près de 80 commentaires en 48 heures. Je n’ai pas voulu intervenir dans ces échanges, car le souvenir d’une mésaventure arrivée à un de mes binômes de plongée m’a fait profondément évoluer sur cette histoire du quart de tour. Pour faire un retour d’expérience, en toute transparence, je vais vous conter ici les faits aux quels nous avons été confrontés pour ensuite donner mon analyse et quelques recommandations qui me paraissent de bon sens. Les faits se sont déroulées lors de vacances sur l’Île de Gozo, en Avril 2011, il y a maintenant quelques années.  Nous étions partis en groupe d’amis pour effectuer une semaine de plongée en autonomie totale. La plupart des plongeurs du groupe étaient tous au minimum Niveau 3 (hormis ma fille cadette qui, bien que mineure, avait son niveau 2).

Lire la suite…

Et de 10 000 !

SlideshareDepuis plusieurs années, j’ai publié sur la plateforme Slideshare tout un ensemble de supports de cours théoriques dédié aux formations sur les différents brevets et qualifications de plongeur délivrés par la FFESSM. Un de ces supports vient de passer la barre des 10 000 consultations, il s’agit du support de cours sur la réglementation, orienté vers les stagiaires préparant le Brevet de Plongeur Niveau 2 FFESSM. Au delà du plaisir que peut m’apporter la popularité de ces supports, je vais revenir dans ce cours billet sur quelques éléments statistiques.

Lire la suite…

Trucs et astuces : Comment bien se comporter lors d’une rencontre avec un squale

Grand requin blancDepuis que j’anime ce modeste blog, je tente de raconter mes voyages, d’apporter des retours d’expérience (bons ou mauvais) et de donner des conseils, des trucs et des astuces. Je fais partie de ces individus impressionnés par les grosses bestioles avec de grands ailerons, à savoir les requins. Ces animaux présentent une telle adaptation à leur milieu, ont un tel comportement de super prédateur qu’ils me fascinent totalement. À mon sens, j’ai eu de trop rares occasions de pouvoir en observer. Mis à part les squales bretons (nos très sympathiques grandes roussettes), je n’ai pu en observer que lors de voyages à l’étranger : un requin soyeux en balade au large de Shark Reef, un banc de requins marteau lors d’une croisière BDE, les requins indonésiens dans le parc de Komodo (et plus spécialement sur le site de Castle rock), « mon premier » requin baleine à Elphinstone… Quand j’échange dans mon entourage, je rencontre beaucoup de personnes craintives, voire terrorisées à l’idée de se retrouver « nez à museau » avec un requin ! L’idée de ce billet m’est donc venue de compiler et de restituer quels sont les bons comportements à adopter quand on rencontre un squale.

Lire la suite…

La RSE « Nouvelle Version », plus dure ou plus facile ?

Bulles RSELa réforme de l’examen de « Plongeur Niveau 4 – Guide de Palanquée » a notamment remis au programme une démonstration technique qui  fait beaucoup débattre le petit monde de l’école française de plongée. Je veux bien parler de l’épreuve de « Remontée Sans Embout de 25 mètres à 10 mètres », qu’on appelle plus communément la « Nouvelle RSE ». Pour avoir échangé avec quelques moniteurs, il m’est apparu que beaucoup d’entre eux (moi y compris) ne se sentaient pas très à l’aise avec l’enseignement de ce geste technique. L’objet de ce billet est donc de décortiquer cette épreuve, de tenter de décrire une progression possible pour son enseignement, et de faire un retour d’expérience sur ma façon de réaliser cette RSE, et de ce que j’en ai ressenti ! Je vais donc reprendre le texte intégral du MFT pour détailler très précisément ce qui est attendu du candidat, pour ensuite mettre en évidence les changements survenus.

Lire la suite…

Faut-il enchaîner les formations ou prendre son temps ?

Présentation Cartes FFESSMDepuis que je suis devenu Moniteur Fédéral, j’ai dispensé quelques formations de tous niveaux. J’ai donc pu échanger en fin de formation avec bon nombre de stagiaires, sur des aspects « prospectifs ». Certains (ou certaines) d’entre eux se posent des questions si ils ou elles continuent et « enquillent » une autre formation ou alors si ils ou elles font une pause et mettent à profit du temps pour plonger, et donc améliorer leur pratique générale. J’ai donc pu côtoyer des plongeurs et des plongeuses avec des parcours de formation très divers, l’idée de ce billet est donc de faire le point sur les parcours possibles,  sur des parcours que j’ai pu croiser et enfin d’apporter des éléments de réponse aux questions « existentielles » que se posent les stagiaires, du genre « Est-ce que je dois enchaîner chaque saison les formations Niveau 1 / Niveau 2 / Niveau 3 ou bien faut-il que je prenne mon temps ? ».

Lire la suite…

L’examen de Guide de Palanquée : Comme un air de retour aux sources !

Niveau 4La Commission Technique Nationale de la FFESSM a publié une mise à jour du Manuel de Formation Technique (MFT) suite à son assemblée générale du 21 Mai 2016. Cette mise à jour vient notamment faire évoluer la formation et l’examen de « Plongeur Niveau 4 – Guide de Palanquée » (les dernières modifications au Manuel de Formation technique ont été portées le 5 Novembre 2016. Cette mise à jour a fait suite à une première modification que j’avais évoquée dans cet article et à la neutralisation de l’épreuve de RSE suite à des accidents survenus. La conséquence globale en était que deux épreuves en scaphandre déterminaient (de par leurs coefficients) l’obtention du diplôme de GP. Pour remédier à cela, la Commission Technique a statué. L’objet de ce billet est donc de refaire le tour des épreuves de l’examen Guide de Palanquée et d’apporter quelques commentaires personnels. Les nouveautés concernent notamment la « réintroduction » de la RSE, l’épreuve de 500 mètres capelé en palanquée, la descente dans le bleu et le vidage de masque à 40 mètres.

Lire la suite…

VDM : Vie de M… ou… Vidage de Masque ?

Vidage de MasqueJ’ai eu récemment à intervenir pour aider des copains moniteurs qui se sentaient démunis face à un stagiaire préparant le Niveau 1 qui présentait de grandes difficultés quant à la réalisation du vidage de masque. J’ai donc proposé mon aide pour tenter de lui permettre de remédier à cet obstacle dans l’apprentissage de ce geste technique. Mon intervention m’a donné l’idée de remettre sur le papier une petite progression pour faciliter l’apprentissage de cet exercice. Voici donc quelques petits trucs destinés aux plongeurs débutants (et confirmés) qui ont encore des appréhensions par rapport à cette compétence. Bien entendu, il ne s’agit pas d’une liste définitive, mais plutôt d’une progression à effectuer petit à petit (comme un ensemble de petits trucs à connaître) pour simplement être capable de réaliser un vidage de masque de façon détendue et fluide. Comme toujours, mon article n’est pas le premier (ni le dernier) sur ce point ! En effet, on trouve de nombreux articles sur le net sur ce sujet, je citerai comme point d’entrée celui-ci.

Lire la suite…

Le palier de sécurité, c’est utile ?

Palier de SécuritéChaque saison dans mon club, nous formons des plongeurs autonomes à 20 mètres. au cours de ces formations, nous abordons la décompression aussi bien en plongée technique que sur les aspects théoriques. La saison dernière, j’ai revu de fond en comble l’enseignement de ces aspects pour « alléger » la théorie sur les tables et renforcer la théorie et la pratique des ordinateurs de plongée. Néanmoins, la question du palier de sécurité ne tarde jamais à refaire surface. Ainsi, il y a toujours au moins un stagiaire qui me pose la question fatidique : « Le palier de sécurité, c’est obligatoire de le faire ? ». J’ai donc pensé intéressant le fait de partager mes idées, mes réflexions et ma pratique autour du « sacro-saint » palier de sécu !

Dans la suite, je vais faire un rapide historique pour situer comment est apparue cette pratique pour ensuite donner quelques pistes de réflexion par rapport à notre façon de plonger aujourd’hui.

Lire la suite…

Quelques bons gestes en vrac pour surmonter quelques aléas

Mal de MerLorsque nous pratiquons notre activité favorite, il peut arriver que nous subissions quelques petites blessures (coupures, saignements de nez, douleur dans les oreilles ou dans les sinus, …) ou quelques désagréments (mal de mer, déshydratation, envie d’uriner). Le plus simple est toujours bien entendu de prévenir le Directeur de Plongée qui, au pire, vous apportera les bons conseils (sans aucun jugement de sa part, il n’y a donc aucune honte à lui en parler) et au mieux, se saisira de sa boite  à « bobologie » pour vous administrer le traitement adapté afin de vous soulager. L’objet de ce billet est de faire en quelque sorte le tour des petites blessures et des petits désagréments pour rappeler et expliquer les premiers bons gestes à pratiquer et les bonnes démarches à adopter, aussi bien du point de vue de la prévention, que de la conduite à tenir. L’idée n’est pas non plus de remplacer le diagnostic d’un médecin (loin de moi l’idée de l’exercice illégal de la médecine !) mais bien de rappeler quelques trucs de bon sens.

Lire la suite…

09d05d7c3be1fd0c5ed3c4d48371789c&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&
%d blogueurs aiment cette page :